NLFR

Plateforme pour le secteur de la construction intérieure et de la menuiserie
Le bois, clé du logement abordable
Johan De Vlieger, CEO de Bostoen Group.

Le bois, clé du logement abordable

Johan De Vlieger en est sûr : le bois est l’avenir de la construction résidentielle. Selon lui, d’ici une ou deux générations, les maisons traditionnelles disparaîtront complètement pour laisser place à une nouvelle réalité : la construction modulaire à ossature bois. Johan De Vlieger est le CEO du Groupe Bostoen, qui comprend Bostoen, Jumatt, BFB Construct et BFB Wood. Avec cette dernière entreprise, il prépare déjà les développements futurs.

Fort de 50 ans d’expérience en matière de solutions clé sur porte, le promoteur et entrepreneur immobilier Bostoen réalise des projets de construction neuve durables et de grande qualité. Avec passion et respect pour les personnes et l’environnement, du début à la fin. L’entreprise a été fondée en 1973 en Flandre par Francis Bostoen, qui avait l’ambition de créer des logements abordables et de qualité pour tous. « Une approche qui n’a jamais changé », souligne Johan De Vlieger. « Le logement reste un besoin primaire, bien que la définition de ce qui est abordable ait considérablement évolué. En tant qu’organisation, nous avons suivi cette évolution. Vers 2000, par exemple, nous avons pris conscience que le logement de demain nécessitait une approche différente de celle d’aujourd’hui. De nouvelles perspectives en matière de durabilité écologique et des tendances inquiétantes telles que la pénurie de personnel signifient que la maçonnerie traditionnelle de maisons et d’immeubles d’habitation n’est plus viable. Le maçon d’antan n’existe pratiquement plus. C’est pourquoi, vers 2000, nous avons repris une entreprise existante et expérimentée depuis 60 ans dans le domaine des maisons modulaires en bois : Jumatt, qui a continué à se développer au cours des années suivantes. C’est ainsi que nous sommes passés du marché business-to-consumer (B2C) au marché business-to-business (B2B), où nous construisons des éléments standardisés sous le nom de BFB Wood. Entièrement en bois et de préférence sur une base modulaire. »

Les blocs de construction modulaires qui sortent de l’usine sont des murs extérieurs, des murs intérieurs, des plafonds et des toitures. Mais aussi des modules complets.

Changement de cap du B2C au B2B

« La construction modulaire en bois est l’avenir de la construction résidentielle en Europe occidentale », souligne Johan De Vlieger. « Nous suivons ce marché depuis plus de 50 ans, y compris le marché du travail, le marché de l’écologie et la problématique de l’accessibilité financière. Quel que soit le point de vue adopté, de plus en plus de personnes souhaitent s’installer dans nos pays. Par conséquent, la pénurie de logements continuera de s’aggraver. Une tendance exacerbée par le nombre de permis requis pour rendre possible le logement de demain. Non seulement par les pouvoirs publics, mais aussi parce que les citoyens se sentent de plus en plus habilités à agir et s’opposent à tout ce qui se construit dans leur quartier. Par conséquent, les logements deviennent moins abordables et le groupe cible changera également. Nous prévoyons donc de construire de plus en plus pour les investisseurs, qui proposeront ensuite les logements sur le marché de la location. »

Les avantages du bois

Selon Johan De Vlieger, l’accessibilité financière est également au cœur de la nouvelle réalité. En effet, plus le prix de revient et le prix de vente d’un bien locatif sont bas, plus le rendement financier est élevé pour l’investisseur. « Nous pouvons y répondre en construisant de manière modulaire, le choix du bois offrant de nombreux avantages. Par exemple, la construction en bois est nettement plus rapide que la construction traditionnelle et les valeurs d’isolation thermique et acoustique sont également meilleures. Il en va de même pour la qualité, car la construction peut se dérouler dans de meilleures conditions climatiques et de travail. En ce qui concerne le prix, celui de la construction en bois est égal, voire inférieur, à la construction traditionnelle. De plus, elle est beaucoup plus écologique. L’arbre que nous abattons aujourd’hui pour nos maisons modulaires sera replanté demain. C’est ainsi que nous bouclons la boucle. »

La brique dans le ventre

Si l’on regarde au niveau mondial, plus de 80 % des constructions résidentielles sont réalisées en bois, affirme Johan De Vlieger. « De la Scandinavie au Canada, en passant par les États-Unis, l’Autriche et la Suisse, tout le monde construit en bois. Il n’y a qu’en Belgique, aux Pays-Bas et dans certains pays voisins que nous avons la proverbiale brique dans le ventre. Nous pensons peut-être que notre façon de construire est tout à fait normale, mais c’est loin d’être le cas. Et nous nous attendons à ce que ce mode de construction disparaisse progressivement. Dans une ou deux générations au maximum, plus personne ne construira en traditionnel et la construction se fera entièrement en bois. Avec BFB Wood, nous nous préparons déjà à cela. »

Sous le nom de BFB Wood, Bostoen Group construit des éléments standardisés. Entièrement en bois et de préférence sur une base modulaire.

La standardisation comme base d’un logement abordable

« Pour que nos logements restent abordables à l’avenir, nous avons abandonné l’idée du « sur mesure » », explique Johan De Vlieger. « Au lieu de cela, nous avons délibérément opté pour la standardisation. » Il compare cette solution à un jeu de Lego, où tout le monde reçoit le même type et le même nombre de blocs, mais réalise des structures complètement différentes. « Les blocs de construction modulaires qui sortent de notre usine sont des murs extérieurs, des murs intérieurs, des plafonds et des toitures (2D). Mais aussi des modules complets (3D), que les promoteurs, les architectes et les entrepreneurs peuvent utiliser pour construire des bâtiments complets. Des tiny houses aux maisons individuelles et aux immeubles résidentiels, qui peuvent ensuite être loués ou vendus aux consommateurs. Avec cette approche, nous ne réinventons pas l’eau chaude, mais nous nous inscrivons dans l’inévitable transition vers le bois. Les nouvelles générations y sont sans doute prêtes, mais les anciennes générations doivent aussi s’y mettre. Pour elles aussi, les maisons en bois (pour personnes âgées) doivent devenir une option. Une maison traditionnelle n’est pas une mauvaise chose, mais elle est différente. Et surtout : ce n’est pas notre avenir. » Une affirmation extraordinaire de la part de quelqu’un qui a construit des maisons en brique pendant 50 ans. Mais, comme il le dit lui-même : « Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis ».    ■

« * » indique les champs nécessaires

Envoie-nous un message

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Wij gebruiken cookies. Daarmee analyseren we het gebruik van de website en verbeteren we het gebruiksgemak.

Details